15 comments on “(FR) Mum of 2”

  1. Bonjour Pauline,

    Félicitations pour ce nouveau bonheur! Profites en bien surtout dans cette période quelque peu morose! Tous les bonheurs méritent d’être célébrés et vécus.
    Je me suis demandée à chaque post de retard si ton loulou allait arriver le même jour que moi mais non à un jour près!
    Les photos sont magnifiques.
    Belle soirée.

    1. Merci Sophie, c’est dur de ne pas vous montrer N. il est si beau ! Mais comme pour L. on choisit de leur laisser le choix, éclairé, quand ils seront en âge de le faire, de montrer leur visage sur internet ou pas 😉
      contente que mon retour te fasse plaisir en tout cas !

  2. Bonjour Pauline,
    Toutes mes félicitations ! L’attente a été longue avec le dépassement de terme mais cela en valait la peine!
    J’ai écouté le podcast de Pow[her] Mama très intéressant, qui a une résonance particulière pour moi étant sage-femme ; je ne pensais pas que l’Allemagne avait des pratiques aussi différentes au vu de notre promiscuité géographique, j’ai aimé avoir ton point de vue !
    L’empathie n’est pas liée au sexe du professionnel de santé ou proportionnelle au nombre d’enfants de la sage-femme /gynécologue ! Je le vois bien dans ma pratique quotidienne et je l’ai vu dans mes études ….
    J’espère que tout va pour le mieux désormais, tes photos sont magnifiques, pleine de peps dans cette ambiance un peu morose et inhabituelle à cette période de l’année…
    Au plaisir de te lire !
    Bises

    1. Bonjour !
      J’espère que tu vas bien ! Merci pour ton message et pour ton écoute de l’épisode de Pow{her} Mamma dans lequel je raconte mes deux accouchements à l’étranger et le “choc” culturel qui va avec.
      Tu as tout à fait raison sur le fait que l’empathie n’est pas liée au sexe d’un professionnel de santé, ni au nombre d’accouchements vécus par un soignant de la maternité. Et c’est vrai que je me suis probablement mal exprimée à ce sujet.
      Néanmoins, naïvement, bêtement, dans cette situation si particulière qu’est l’accouchement, on s’attend quand même naturellement à plus de compréhension de la part d’une femme, puisque dotée du même appareil génital, non ?
      Et je pense aussi (mais je peux me tromper !) qu’il y a, dans la carrière d’une sage-femme ou d’un obstétricienne, un avant et un après son premier bébé, parce qu’avant, elle n’a jamais été à la place de sa patiente et après, oui.
      Pour autant, il y a des gens très emphatiques de nature et d’autres moins. Et j’imagine que pour les plus emphatiques, ça doit être d’autant plus difficile d’exercer un tel métier !
      Et en tout cas, respect éternel pour les sages-femmes (et pensée pour ma petite soeur qui exerce aussi ce métier si particulier !)
      Et puis bon, j’ai mis ma mauvaise expérience derrière moi et ne compte pas la laisser entraver les bons souvenirs que je souhaite conserver par ailleurs de la naissance de mon fils. Je garde en tête que l’important, c’est que tout le monde soit en bonne santé à la fin, et mon bébé est merveilleux, beau et adorable, c’est tout ce qui compte.
      Je pense juste qu’il était important de partager mon expérience pour tenter, à mon petit niveau, de briser le tabou des violences obstétricales qui peuvent être traumatisantes.
      à bientôt !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *