48 heures gourmandes à Paris !

12 septembre 2016

De retour sur le blog après mes 48h à Paris et un week-end calme pour m’en remettre ! C’est tellement du sport de partir seule en avion avec un bébé !!! C’était son 3ème aller-retour Francfort-Paris et j’ai de la chance, il supporte bien d’être trimballé avec moi. Il drague tout l’avion avec ses sourires, il ne pleure pas et j’ai même l’impression qu’il adore ça ! Mais pour moi c’est une autre paire de manches. Je vous passe les détails mais c’est une sacrée logistique…

Qu’est-ce que j’ai fait à Paris ?

J’ai mangé.

J’avais plusieurs rendez-vous professionnels et très envie de voir mes amis, mais globalement, j’ai mangé. Trop. Ce n’est pas compliqué, quand j’ai déchargé mes photos de ces 48h sur mon ordi, cet article s’est imposé : il n’y avait là presque que des photos appétissantes de mes différents repas…

J’adore photographier de jolies assiettes, et pendant ces 48h j’ai été servie ! Du coup, j’ai décidé de partager avec vous mes bonnes adresses à Paris.

paris bonne adresse angelina rivoli patisserie copyright Pauline paulinefashionblog.com 1 2 48 heures gourmandes à Paris !

ANGELINA :

Je suis arrivée à Paris mercredi pour le déjeuner et j’ai partagé ce premier repas avec ma maman (qui joue le rôle de la « mamie au pair » complètement gaga quand je suis à Paris) et mon papa qui était dans le coin et qui n’a pas résisté à l’envie de voir son petit-fils pendant sa pause déjeuner, entre deux réunions. Nous sommes allés chez ANGELINA. Si cette adresse est connue et réputée pour ses pâtisseries et son chocolat chaud, Angelina n’est pas seulement un salon de thé : sa carte « salée » est un peu moins connue, alors qu’elle est tout aussi gourmande ! Salades, viandes, poissons, bagels : il y en a pour tous les goûts, le tout avec des produits frais de saison. La seule difficulté, c’est de garder de la place pour le dessert afin de goûter les pâtisseries de la maison, qui sont à la hauteur de leur réputation. Le dessert signature, le Mont Blanc aux marrons, est une tuerie.

Petite info pour les amateurs de brunch : le menu du brunch (servi jusqu’à 15h tous les jours même en semaine) est tout aussi appétissant ! À tester une prochaine fois !

ANGELINA – 226 rue de Rivoli – Paris 1er

Pour les autres adresses Angelina à Paris et ailleurs, il y a toutes les infos ICI.

angelina paris review photo salade bagel plat patisserie copyright Pauline paulinefashionblog.com 2 48 heures gourmandes à Paris ! angelina paris review photo salade bagel plat patisserie copyright Pauline paulinefashionblog.com 1 48 heures gourmandes à Paris ! angelina paris review photo salade bagel plat patisserie copyright Pauline paulinefashionblog.com 3 48 heures gourmandes à Paris !angelina paris review photo salade bagel plat patisserie copyright Pauline paulinefashionblog.com 5 48 heures gourmandes à Paris ! angelina paris review photo salade bagel plat patisserie copyright Pauline paulinefashionblog.com 4 48 heures gourmandes à Paris ! angelina paris review photo salade bagel plat patisserie copyright Pauline paulinefashionblog.com 6 48 heures gourmandes à Paris !

AFTERWORK PUR’TAPAS AU PARK HYATT PARIS VENDOME :

Le soir, j’ai proposé à mon ami Kévi dont je vous parle souvent (le meilleur guide touristique de Paris, en toute objectivité bien sûr) de me rejoindre à mon hôtel pour un apéro Cocktails & Tapas.

J’ai pris un « Missionary’s Downfall », un Tiki Cocktail d’inspiration Maori (Rhum Blend Park Hyatt, jus d’ananas, jus de citron vert, miel, liqueur de pêche et sirop de menthe maison) puis un « Puki Puki »  japonisant (Vodka parfumée au citron, umeshu, sirop de thé vert maison, marasquin, jus de citron vert). Kévi a choisi de faire escale au Pérou avec un « Peruvian Schrub » (Pisco, schrub aux fruits rouges maison, jus de pomme frais, liqueur de cerise, bitter rhubarbe).

Un rapide tour du monde en cocktails aussi beaux que bons : l’apéro parfait, sans abus et avec modération bien sûr.

Et comme j’avais gardé un excellent souvenir gustatif de mon dîner au restaurant (souvenez-vous, je vous en avais parlé ici), nous n’avons pu nous empêcher de goûter les tapas du chef Jean-François Rouquette qui ne nous ont pas déçus : Croquettes de Pata Negra, Gambas croustillantes et vinaigrette thaï, Mini-Cheeseburgers, petits légumes : MIAM !

La morale de cet apéro : je suis vraiment dingue de cet hôtel, tout y est parfait, jusqu’au mini-cheeseburgers !

PARK HYATT PARIS VENDÔME – 5 rue de la Paix – Paris 2ème

pur tapas cocktails afterwork paris park hyatt vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 2 48 heures gourmandes à Paris ! pur tapas cocktails afterwork paris park hyatt vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 5 48 heures gourmandes à Paris ! pur tapas cocktails afterwork paris park hyatt vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 4 48 heures gourmandes à Paris ! pur tapas cocktails afterwork paris park hyatt vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 6 48 heures gourmandes à Paris ! pur tapas cocktails afterwork paris park hyatt vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 3 48 heures gourmandes à Paris ! pur tapas cocktails afterwork paris park hyatt vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 1 48 heures gourmandes à Paris !

LE CROISSANT ISPAHAN DE PIERRE HERME AU ROYAL MONCEAU : 

Le lendemain matin, j’avais un rendez-vous pour le petit déjeuner au Royal Monceau. Vous connaissez sûrement les macarons de Pierre Hermé tant ils sont réputés, mais avez-vous déjà goûté au croissant Ispahan ?

Le meilleur croissant de toute ma vie, sans aucun doute. Car il ne s’agit pas d’un croissant ordinaire mais d’un croissant « haute-couture » avec une association d’arômes extrêmement savoureuse… Le croissant est fourré d’une pâte d’amande à la rose et de compote de framboises et de litchis : envoûtant !

ROYAL MONCEAU – 37 avenue Hoche – Paris 8ème

Pour les autres adresses Pierre Hermé à Paris et ailleurs, il y a toutes les infos ICI.

croissant ispahan pierre herme royal monceau copyright Pauline paulinefashionblog.com 1 48 heures gourmandes à Paris !

LE BUDDHA BOWL AVEC ANNELYSE CHARDON ET BAUME & MERCIER :

Pour le déjeuner, j’étais invitée par Baume & Mercier pour découvrir la Petite Promesse, une adorable montre dont nous reparlerons bientôt (elle ne me quitte plus), autour d’un déjeuner en excellente compagnie (coucou les copines !). Nous avons rencontré Annelyse Chardon (Masterchef Saison 3) qui nous a proposé un atelier culinaire plutôt sympa : créer notre Buddha Bowl avec les ingrédients qu’elle avait concoctés pour nous. Nous avons toutes fait des assiettes différentes, en fonction de nos préférences gustatives et de nos envies esthétiques (le but étant de se régaler avec une jolie assiette) et j’étais ravie de la mienne : quinoa et riz rouge de Camargue, quelques lentilles, tofu mariné, saumon fumé, pickles d’oignons rouges, avocat, patate douce rôtie, quelques graines de courge et pois chiches grillés, un peu de mesclun et de sauce au yaourt : MIAM !

Le site d’Annelyse Chardon : annelysecuisine.fr

dejeuner annelyse chardon buddha bowl baume et mercier ma petite promesse copyright Pauline paulinefashionblog.com 2 48 heures gourmandes à Paris ! dejeuner annelyse chardon buddha bowl baume et mercier ma petite promesse copyright Pauline paulinefashionblog.com 3 48 heures gourmandes à Paris ! dejeuner annelyse chardon buddha bowl baume et mercier ma petite promesse copyright Pauline paulinefashionblog.com 1 48 heures gourmandes à Paris ! dejeuner annelyse chardon buddha bowl baume et mercier ma petite promesse copyright Pauline paulinefashionblog.com 4 48 heures gourmandes à Paris !

THE PLACE TO :

Le soir, j’ai retrouvé des amis dans un resto qu’on m’avait recommandé : THE PLACE TO. Nous avons mangé un burger. C’était bon, et le lieu, ambiance Brooklyn et grande terrasse, est vraiment super sympa. Le personnel un peu moins… Mais c’est un détail : nous avons passé un bon moment, c’est le principal !

THE PLACE TO – 47 avenue de Wagram – Paris 17ème

the place to burger paris copyright Pauline paulinefashionblog.com 1 48 heures gourmandes à Paris ! the place to burger paris copyright Pauline paulinefashionblog.com 2 48 heures gourmandes à Paris !

LE PETIT DEJEUNER DU PARK HYATT PARIS VENDOME :

Je vous avais déjà montré des photos de mes petits déjeuners au Park Hyatt la dernière fois que j’y suis allée (ici) mais je ne vous avais pas montré de photos du buffet. J’ai une préférence pour les petits déjeuners Room Service, bien plus pratique avec un bébé, mais le buffet du Park Hyatt vaut le détour : du Bircher à la Tête de Moine (qui me rappelle mon année en Suisse) en passant par les gâteaux et tartes, les viennoiseries, les céréales, la charcuterie, les crudités, on y mangerait bien toute la journée, entouré des sublimes orchidées blanches du restaurant.

PARK HYATT PARIS VENDÔME – 5 rue de la Paix – Paris 2ème

petit dejeuner breakfast buffet park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 6 48 heures gourmandes à Paris ! petit dejeuner breakfast buffet park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 1 48 heures gourmandes à Paris ! petit dejeuner breakfast buffet park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 3 48 heures gourmandes à Paris ! petit dejeuner breakfast buffet park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 8 48 heures gourmandes à Paris ! petit dejeuner breakfast buffet park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 4 48 heures gourmandes à Paris ! petit dejeuner breakfast buffet park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 7 48 heures gourmandes à Paris ! petit dejeuner breakfast buffet park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 2 48 heures gourmandes à Paris ! petit dejeuner breakfast buffet park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 5 48 heures gourmandes à Paris !petit dejeuner breakfast room service park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 3 48 heures gourmandes à Paris !petit dejeuner breakfast room service park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 1 2 48 heures gourmandes à Paris !petit dejeuner breakfast room service park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 2 48 heures gourmandes à Paris ! petit dejeuner breakfast room service park hyatt paris vendome copyright Pauline paulinefashionblog.com 4 48 heures gourmandes à Paris !

J’espère que cet article gourmand vous plaira !

Et pour répondre à la question que vous n’allez pas oser me poser – « combien de kilos en 48h ? » – sachez que j’attends quelques jours pour monter sur la balance et éviter une crise d’angoisse !

Voir plus d'articles

30 commentaires sur “48 heures gourmandes à Paris !”

  1. Chère Pauline,

    merci pour ces jolis adresses.

    Une petite question: es-tu sponsorisée ou as-tu un partenariat avec l’hôtel Park Hyatt Paris Vendome? L’hôtel a l’air extraordinaire, tout comme les petit-déjeuners et je n’ai pu m’empêcher d’aller regarder les tarifs et c’est tout de même impressionnant. Quelle chance tu as si c’est le cas.

    Tout de bon pour toi et ton petit L.

    1. Bonjour Eléonore, je ne suis pas sponsorisée mais j’ai bien un arrangement avec le Park Hyatt Paris Vendôme car je leur fais des photos pour leurs réseaux sociaux 😉
      Tout de bon ! (tu es Suisse ? j’adore cette expression, mais elle me rappelle autant Lausanne que la Tête de Moine 😉 )

      1. Eh bien ils ont bien raison d’utiliser tes photos car elles sont d’une qualité extraordinaire.

        Je suis bel et bien Suisse, et j’ai eu l’occasion de te croiser une fois (il me semble) dans le métro qui relie Renens à l’université de Lausanne. Ou bien dans l’autre sens peut-être?

        Merci de ta réponse sincère et bonne continuation!

        1. Coucou Eléonore, je t’avais répondu mais apparemment mon commentaire n’est pas passé (le comble ! hahaha).
          C’est bien possible que nous nous soyons croisées dans le métro entre Renens et l’Unil car au tout début de notre année à Lausanne, avant de déménager Place de la Palud, nous avons sous-loué un appartement à renens le temps d’effectuer nos recherches. Et comme Romain travaillait à l’Unil, j’allais souvent le rejoindre pour déjeuner ! Bref 😉
          Je reviens à lausanne bientôt, rendre visite à nos amis, j’ai hâte, le lac me manque un peu.
          Bises et bonne continuation à toi !

  2. C’est vrai que ça donne faim, et que c’est magnifique… mais ça me laisse la même impression que l’article sur l’hôtel que tu avais rédigé précédemment : il y a vraiment 2 mondes différents, et je n’ai pas envie de rêver d’un monde où il faut laisser un mois de salaire pour 2 nuits d’hôtel.
    Ca fait partie du luxe, mais personnellement ce n’est plus ça qui me fait rêver. Comme pour les fringues, je suis prête à mettre le prix pour des choses belles, si elles sont authentiques, faites avec passion, goût, et respect des humains (et c’est loin d’être le cas pour pas mal de marques de luxe).

    Je lis ton blog depuis pas mal de temps (depuis l’époque où tu étais lilloise!), et ça fait plusieurs fois que je me fais cette réflexion de « décalage » entre ce que tu nous montres à travers ton blog et ma vie au quotidien, mes aspirations et mes rêves.

    Voilà, ce n’est que mon avis, je regrette un peu le temps où tu me semblais moins VIP, plus accessible… mais ce blog est une mise en scène j’imagine :)

    (c’est un message très personnel en fait, je le rédige comme il me vient, mais tu peux décider de ne pas l’afficher. Et puis surtout ne le prend pas méchamment, ce n’est pas le but. On ne se connait pas donc tout ça ne changera rien au final ;). Bonne continuation à toi!)

    Colette

    1. Coucou Colette !
      Je publie toujours les commentaires, même ceux qui ne me brossent pas dans le sens du poil, à moins qu’ils soient vraiment insultants ou qu’ils fassent preuve de méchanceté gratuite.
      Ce n’est absolument pas le cas de ton commentaire qui exprime une opinion en toute politesse, donc je ne vois pas pourquoi je le « censurerais ».
      Au contraire, il me permet de m’expliquer donc tu ne m’en voudras pas de saisir la perche que tu m’as tendue :)
      J’aime beaucoup le monde du luxe, c’est un univers qui me fascine, esthétiquement parlant, même si j’aspire personnellement à un bonheur plus simple et que je suis bien consciente que le bonheur ne s’achète pas.
      Ma passion dans la vie c’est la photo, l’esthétique, la beauté : que ce soit une personne, une assiette, une chambre d’hôtel ou une paire de chaussures.
      Ma vie au quotidien, quand je mange une pizza surgelée devant ma série du moment, après une dure journée à jongler entre mes emails et les couches de mon bébé, n’a rien d’esthétique, même si elle me rend pleinement heureuse.
      Alors certes, quand je voyage ou que je vais à Paris pour le boulot, j’aime fréquenter de beaux endroits, me régaler avec des bonnes choses, partager de chouettes moments avec mes amis avec un bon cocktail, offrir à ma maman qui garde mon bébé la journée quand je suis à Paris un somptueux petit déjeuner…
      On peut apprécier les choses simples d’un quotidien « lambda » et s’en évader un peu de temps en temps pour des choses plus luxueuses et effectivement moins accessibles, sans pour autant devenir quelqu’un d’autre. Sans pour autant devenir, soi, inaccessible.
      Je ne crois pas, mais je me trompe peut-être, avoir beaucoup changé depuis mes années lilloises. Certes, plein de choses ont changé : j’ai déménagé 3 fois (dans 3 pays différents), j’ai vieilli, j’ai eu un bébé et j’ai fait de mon blog mon métier, justement parce que je suis heureuse de me mettre au boulot chaque matin.
      Ce blog m’a ouvert des portes qui seraient demeurées closes si j’étais restée à Lille, dans mon ancien boulot qui ne m’épanouissait plus, mais derrière la façade parfois luxueuse et la mise en scène, il y a surtout beaucoup beaucoup beaucoup de boulot. Et c’est ça qui me rend heureuse : bosser sur de jolis projets, essayer de progresser en photo, vous écrire des articles (ou de bien trop longues réponses à vos commentaires 😉 )
      Ce qui me fait rêver, c’est de continuer comme je suis aujourd’hui : une famille et des proches en bonne santé, un bébé qui grandit bien et qui m’émerveille chaque jour, et un travail dans lequel je m’accomplis et ne m’ennuie jamais.
      Mais je blogue sur la mode et le « lifestyle », donc nécessairement, je parle de luxe et de choses un peu superficielles.
      Cela ne fait pas de moi quelqu’un qui vit dans un autre monde, ayant perdu tout sens des réalités.
      Car en vérité, les meilleurs moments de ces 48h à Paris (le sourire de mon père quand il est complètement gaga avec son petit-fils, les bavardages avec mon ami Kévi où nous refaisons le monde comme il y a presque 10 ans alors que nous étions encore étudiants, les rires de ma maman qui entraîne mon bébé aux quatre-pattes sur la moquette de notre chambre d’hôtel ou les belles nouvelles des copines pendant le déjeuner Baume & Mercier), je ne peux pas vous les montrer en photo, mais c’est bien eux qui constituent les « vrais » souvenirs de ces 48h parisiennes.
      Bonne continuation à toi !

      1. Merci pour ta réponse, et quand je relis mon post de ce matin je le trouve bien décousu!
        Et ta réponse montre bien que tu restes accessible :)

        Juste pour compléter ma réflexion… Je trouve qu’il y a plein de produits ou d’initiatives, très belles sur beaucoup plus de plans que l’esthétique : éthique ou économique par exemple, et qui ne sont pas ou peu valorisées dans la presse féminine ou sur les blogs de mode.

        Moi aussi je suis jeune maman, et en cherchant comment vêtir ma fille, j’ai pris conscience que je voulais vraiment faire attention à limiter les produits chimiques et toxiques. Je suis prête à mettre le prix, mais j’ai besoin de garantie sur les matières : j’ai découvert des marques de fringues en laine ou en coton bio qui sont géniales : la matière est tellement douce, les couleurs et les motifs superbes.
        Et parce que mon porte monnaie n’est pas extensible, j’achète du 2nde main pour le reste des vêtements, je participe un peu à lutter contre le gaspillage… Et les vêtements d’enfant (en tout cas en bas âge) sont vraiment peu usés!

        Et pour moi c’est pareil, je recherche des marques de fringues ou de chaussures plus éthiques ou qui aussi réfléchissent à leur process de fabrication.

        En tout cas je continue et je continuerai à lire ton blog, dont le côté frais et joyeux me plaît toujours autant :)

        1. Pareil ! Ma réponse est un peu décousue aussi 😉
          Je suis une grande fan des bodys et langes Poudre Organic par exemple mais ce n’est pas donné. C’est vrai que nos bambins grandissent tellement vite qu’ils n’ont pas le temps d’user leurs vêtements. J’ai choisi d’acheter du neuf car j’espère avoir plusieurs enfants : les suivants porteront ce que j’ai acheté pour Baby L. (et ils me détesteront probablement de recycler les choses de leur grand frère pour eux… mais on n’y est pas encore !)
          Pour moi, j’essaye aussi de trouver des marques qui fabriquent en Europe où les conditions de travail sont plus sûres, mais ce n’est pas évident de ne pas se laisser tenter par des choses moins « éthiques », issues de la Fast Fashion et d’usines lointaines aux conditions de travail obscures… Et puis les marques se laissent souvent tenter par la réduction des coûts nécessaires à leur survie dans ce monde hyper concurrentiel… Pas facile de trouver du made in France à des prix raisonnables !
          Quant aux marques « éthiques », le problème, c’est que, souvent, pour rester compétitives niveau prix d’achat, elles n’investissent pas du tout dans leur communication et du coup, c’est pour cela qu’elles sont souvent méconnues et donc peu valorisées par les blogs et la presse féminine qui, ne nous voilons pas la face, participent pas mal au gaspillage et à la surconsommation… Je m’inclue dedans bien sûr, mon métier, même si c’est dur à avouer, c’est aussi de vous tenter à acheter…
          En tout cas, je te rejoins sur le fait qu’avoir des enfants nous fait prendre conscience de choses qui nous importaient peu auparavant. Et c’est valable aussi pour l’alimentation, les jouets, la déco, car hélas, des produits toxiques, on n’en trouve pas que dans les vêtements… Pas facile d’être une maman !
          à très bientôt !

      2. « il y a surtout beaucoup beaucoup beaucoup de boulot. C’est nicolas Sarkozy qui fait que tout le monde a besoin de dire qu’il travaille beaucoup ? mdr

        J’ai fait des métiers alimentaires (à 35h) dans ma vie et un métier épanouissant (80h par semaine) et ça me fait toujours rire quand les gens qui font un métier épanouissant disent qu’ils travaillent beaucoup, beaucoup, beaucoup,pourquoi dire ça d’ailleurs ? J’ai trouvé bien plus pénible et difficile de faire des métiers alimentaires à 35h par semaine que de faire 80h par semaine dans un métier qui m’épanouit, ne nous leurrons pas, c’est pas la même fatigue sur tous les plans (c’est très fatiguant psychologiquement de faire un métier qu’on déteste et qui n’a pas de sens pour soi). Moi ceux que je plains, ce sont tous ces gens qui font un métier alimentaire même à 35h. Moi ce que je reproche à tous les blogs de mode en général c’est de devenir des blogs de pubs (pubs parfois totalement dissimulées ce qui me gêne encore plus).

        1. Louise, Louise, Louise 😉
          Tu sors encore une phrase de son contexte… alors que je suis du même avis que toi sur le travail !
          Si tu relis ma réponse à Eléonore, tu verras que :
          – je ne dis que je travaille beaucoup juste pour nuancer le fait que mes articles pourraient laisser penser que je passe mon temps à me prélasser dans des palaces. J’essayais juste de montrer la partie immergée de l’iceberg 😉
          – des boulots alimentaires on en a tous fait à un moment. J’ai été serveuse pendant mes études, pour m’octroyer des sorties et m’acheter des fringues car après avoir payé mon loyer et ma bouffe, il ne me restait plus un centime. Et dans ce même commentaire dont tu as extrait ma phrase, je parle justement de mon ancien boulot à Lille qui ne m’épanouissait plus. Pour être franche avec toi, j’étais à la limite de la dépression tellement je n’aimais plus mes journées. Donc la fatigue psychologique liée à un job qui t’ennuie, je connais, de très près. C’était même à un point où j’avais développé de graves troubles du sommeil et des atroces migraines qui me clouaient au lit avec la nausée. ça avait beau être psychosomatique (je ne m’en suis rendue compte qu’avec le recul, quand ces troubles se sont atténués après avoir quitté ce poste), la souffrance était bien là.

          Par rapport aux « blogs de pubs »…
          Quand je suis payée par une marque, je l’indique toujours en bas de l’article si c’est sur le blog, et par le hashtag #collaboration ou #ad si c’est sur instagram.

          Mis à part ça que veux-tu que je te dise ? N’en lis pas si ça ne te plait pas et que tu n’y te retrouves plus…?

  3. et bien! ça donne faim tout ça! je pensais que tu souhaitais perdre un peu… alors là bonjour chère Pauline haha

    moi je trouve que tu as bien raison de te faire plaisir !!

    à bientôt

    ps: moi je ne trouve pas que tu aies pris la grosse tête et c’est bien normal de pouvoir s’évader et puis mieux vaut un court w-end luxueux plutôt qu’une semaine de vacances en comptant constamment son budget!

  4. Hello Pauline !

    Décidément, tu as le chic pour nous faire saliver ! Ces photos sont super appétissantes – et j’apprends qu’Angelina propose également du salé, ça me donne drôlement envie de tester.

    Passe une belle fin de semaine, et merci pour tes articles : toujours de jolies choses à nous montrer !

    LRQP

  5. Owi, un article plein de bouffe! Miam! Et tout ça via de très jolies photos.
    Merci pour ta franchise et ton « humanité » dans les commentaires plus haut, c’est vraiment appréciable cette proximité avec tes lectrices!

    Passe une belle journée :)

    1. C’est bien normal d’être proche de vous, et c’est appréciable de mon côté aussi 😉 J’avoue que je n’ai pas toujours le temps de répondre à tous les commentaires, mais je fais de mon mieux. Et quand une discussion s’engage, je prends beaucoup de plaisir à y participer !
      Les commentaires « compliments » sur les looks, s’ils me font plaisir, ne nécessitent pas toujours une réponse, mais quand on parle de travail, de l’évolution des blogs, du rôle de maman ou d’autres choses « de la vie », j’ai du mal à tenir mon clavier dans ma poche 😉
      belle journée à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 1 = 4